PrivéÀ propos du spermeÀ propos du sperme de donneur

    Sperme de donneur

    La première grossesse fructueuse grâce à du sperme congelé a été enregistrée en 1953. Depuis lors, la demande en sperme de donneur n’a cessé d’augmenter. 

    Apprenez-en plus sur le sperme de donneur et sur le processus de congélation de celui-ci.


    Qu’est-ce que le sperme de donneur ? 

    Il s’agit de sperme qui a été donné par un homme à une clinique de fertilité ou à une banque de sperme et qui est destiné à être utilisé dans le cadre d’un traitement de fertilité d’une femme souhaitant tomber enceinte.  

      

    Gros plan de sperme de donneur Cryos pour un traitement de fertilité

    Préparation du sperme de donneur  

    Avant de réaliser un don, le sperme est analysé pour s’assurer que sa qualité est suffisante. Les analyses permettent d’étudier le nombre de spermatozoïdes, qui correspond à la concentration de spermatozoïdes par ml de sperme et à la concentration de spermatozoïdes motiles par ml (également appelée motilité ou MOT). La motilité permet de déterminer la qualité du sperme. Un nombre de spermatozoïdes normal va de 15 millions à plus de 200 millions de spermatozoïdes par ml de sperme. 

    Le sperme de donneur est ensuite préparé pour être adapté à différentes méthodes d’insémination artificielle, telles que :  

    Les différentes méthodes d’insémination artificielle requièrent différentes méthodes de préparation. Le sperme est soit congelé à l’état « brut », c’est-à-dire qu’il contient tous les fluides naturels présents dans un éjaculat normal, soit « lavé », ce qui signifie que les fluides naturels de l’éjaculat ont été retirés. L’objectif de laver le sperme est de séparer les spermatozoïdes anormaux et ainsi d’obtenir une concentration élevée de spermatozoïdes motiles. Cette étape est nécessaire pour certains traitements, mais pas pour tous.  

    Une fois que la qualité a été confirmée et que le sperme a été préparé pour le traitement, le sperme de donneur est concentré en petits lots et stocké sous forme de paillettes à congeler.  

    Sperme de donneur congelé  

    Lorsque le sperme de donneur est congelé, des agents cryoprotecteurs spécifiques (« anti-gel ») sont utilisés pour faciliter le processus de congélation et pour empêcher de l’eau cristallisée d’endommager les spermatozoïdes. Le sperme est refroidi petit à petit à l’aide de vapeur d’azote liquide avant d’être stocké dans un récipient d’azote à une température de -196 °C.  

    Le processus de congélation du sperme de donneur est également appelé cryoconservation. À ces températures extrêmement basses, il n’y a aucune activité biologique et par conséquent aucun microbe ou bactérie capable d’attaquer le sperme. Le sperme ne se dégrade pas et ne vieillit pas, c’est pourquoi la cryoconservation est considérée comme illimitée dans le temps.  

    La principale préoccupation en matière de cryoconservation est que tous les spermatozoïdes ne survivent pas au processus de congélation et de décongélation. Cependant, étant donné que seul le sperme présentant une concentration élevée de spermatozoïdes est approuvé pour les dons et étant donné que la qualité du sperme (MOT) est déterminée après le processus de congélation et de décongélation, les chances d’avoir suffisamment de spermatozoïdes en bonne santé pour un traitement de fertilité sont très élevées.  

    En règle générale, la capacité des spermatozoïdes survivants à féconder un embryon n’est pas compromise par le processus de congélation et de décongélation. 

    Chez Cryos, nous sommes forts de plus de 30 ans d’expérience en matière de cryoconservation. Nous appliquons des normes très strictes à nos processus grâce à une analyse du sperme assistée par ordinateur, qui nous permet d’obtenir une évaluation quantitative précise de la qualité du sperme de donneur.   

    Nous continuons de nous améliorer alors que la technologie progresse et nous nous efforçons de nous tenir constamment à jour des dernières tendances scientifiques.