PrivéBlog7  faits sur l’utilisation du sperme de donneur dans votre parcours vers la parentalité
Parents d’enfants conçus grâce à un donneur

7 faits sur l’utilisation du sperme de donneur dans votre parcours vers la parentalité

By Cryos | 10/28/2021
Un enfant heureux conçu grâce à un donneur

Pour de nombreuses personnes, le recours à du sperme de donneur en vue de devenir parents est un monde très particulier et peut amener son lot de confusion. Dans cet article, nous essaierons de vous présenter certains faits sur le parcours visant à devenir le parent d’un enfant conçu à l’aide d’un donneur.

1. La conception d’un enfant par recours à un donneur est un choix pour certains, un plan B pour d’autres

De nombreuses personnes ont recours à une banque de sperme ou d’ovocytes lorsqu’ils souhaitent fonder une famille. Pour certains, cette option est leur premier choix. Pour d’autres, il ne s’agit que d’un plan B. Le recours à un donneur est un choix évident pour les couples de même sexe. Pour d’autres, le recours à une banque de gamètes ne fait partie de leur projet initial. Les couples confrontés à l’infertilité ont souvent essayé de concevoir longtemps avant de consulter une clinique de fertilité ou une banque de sperme et d’ovocytes.

À l’instar des couples confrontés à l’infertilité, les femmes et hommes célibataires qui sont devenus parents ont souhaité fonder une famille avec un partenaire, mais ils se sont rendu compte qu’ils ont raté cette opportunité ou qu’elle n’arrivera jamais. Au cours des 4 dernières années, nous avons observé une augmentation du nombre de femmes célibataires qui souhaitent fonder une famille en ayant recours à un donneur de sperme. Plus de la moitié des clients de Cryos sont des mères célibataires par choix. Il ne s’agit pas seulement de femme ayant recours au don de sperme pour accomplir leur plan B. Certaines femmes choisissent d’être des mères célibataires parce qu’elles souhaitent élever un enfant selon leurs propres conditions.

2. Certaines doivent voyager vers d’autres pays pour pouvoir recevoir le traitement ou trouver le donneur qu’elles souhaitent

En 2020, 23 % de nos clients ont dû se rendre dans un autre pays pour recevoir un traitement de fertilité. Lorsque des frontières sont franchies dans le but de recevoir un traitement de fertilité et de fonder une famille, on appelle cela tourisme de fertilité.

Ce tourisme de fertilité est presque toujours causé par la réglementation du pays de nos clients privés. Il existe de nombreuses réglementations différentes à travers le monde en ce qui concerne les traitements de fertilité avec des gamètes de donneurs (sperme et ovocytes). Un exemple : la possibilité d’avoir recours à un donneur identifiable (donneur avec autorisation d’identification) est illégale dans certains pays et obligatoire dans d’autres. Selon vos préférences, il est possible que vous ayez besoin de changer de pays pour avoir recours au type de donneur que vous souhaitez.

Une autre raison au tourisme de fertilité : votre orientation sexuelle ou votre relation. Dans certains pays, les cliniques de fertilité n’ont pas le droit d’aider les couples lesbiens et les femmes célibataires souhaitant fonder une famille. Si vous avez des questions en ce qui concerne la législation relative aux traitements de fertilité dans votre pays, contactez notre service Customer Care à l’adresse : [email protected] 

Une mère célibataire par choix qui souhaite élever seule son enfant

Être une mère célibataire par choix nécessite souvent du soutien et de l'aide

3. Il est important d’obtenir tout le soutien dont vous avez besoin. Rejoignez une communauté ou un groupe de soutien

Bien que le recours à un donneur devienne de plus en plus commun, il ne s’agit pas de la méthode la plus conventionnelle, ce qui peut vous amener à vous sentir isolé(e). Vous n’êtes cependant pas seul(e). Il existe de nombreuses communautés sur Internet qui vous soutiendront et vous fourniront des conseils tout au long de votre parcours.

Nous avons créé un groupe de soutien sur Facebook appelé « Family Dreams » pour toutes les personnes envisageant de fonder une famille ou sur le point de le faire en ayant recours à un donneur. Rejoindre une telle communauté peut vous aider à surmonter certains obstacles et vous sentir soutenu(e) tout au long de votre parcours. Si vous êtes confronté(e) à l’infertilité et vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, nous vous recommandons de consulter les forums de soutien en ligne All About Fertility, celui pour les hommes ou celui pour les femmes.

4. Vous devez tenir compte d’autres éléments si vous envisagez l’utilisation du sperme de donneur dans votre parcours vers la parentalité

Si vous souhaitez avoir un enfant en ayant recours à un donneur, vous devez tenir compte de certains éléments supplémentaires, en plus des habituels associés à la fondation d’une famille :

  • Trouver une clinique : dès que vous aurez trouvé une clinique de fertilité, nous pourrons vous aider avec les gamètes. Il est essentiel de trouver une clinique de fertilité qui vous convient, car vous aurez besoin de vous y rendre fréquemment et selon votre parcours, vous pourriez vous retrouver submergée par les émotions lors du traitement.
  • Décider du type de donneur que vous souhaitez : lorsque vous choisissez un donneur, vous devez opter pour un profil de donneur basique ou détaillé et un donneur avec ou sans autorisation d’identification. Avant de faire votre choix, nous vous recommandons de suivre les liens et d’en apprendre plus sur les différentes options.
  • Choisir un donneur : une fois que vous avez trouvé votre clinique de fertilité, vous devez trouver le bon donneur de sperme selon vos préférences : caractéristiques physiques, origine ethnique, formation, etc. Chez Cryos, vous pouvez consulter et filtrer les donneurs selon différents paramètres en utilisant la recherche de donneur.
  • Passer commande : en fonction de votre clinique de fertilité et du type de traitement, vous devrez passer une commande spécifique avec une certaine motilité du sperme. Certaines cliniques peuvent le faire pour vous et certaines vous recommanderont de passer directement commande auprès de nous. Il est néanmoins important de le faire correctement. Assurez-vous donc de recevoir toute l’aide dont vous avez besoin de la part de la clinique de fertilité ou du Customer Care de Cryos.
  • Pensez à conserver des gamètes pour des traitements futurs : il est possible que vous deviez réserver des paillettes de sperme pour des traitements futurs si vous souhaitez que votre enfant ait des frères et sœurs génétiques.

5. Choisir le bon profil de donneur pour vous et vos enfants est essentiel

Le choix entre tous les donneurs peut être un peu difficile, mais il s’agit d’une décision importante qui aura un effet considérable sur votre enfant. Les traits physiques du donneur de sperme sont évidemment importants, si vous souhaitez que votre enfant vous ressemble ou ressemble à votre partenaire. En fait, 79 % de nos clients ont déclaré que les traits physiques étaient le facteur le plus important dans le choix du donneur.

Outre l’apparence physique, vous devez également penser au niveau d’information auquel votre enfant aura accès lorsqu’il fêtera son 18e anniversaire. Vous devez choisir entre un profil de base ou un profil détaillé. En choisissant un donneur avec un profil basique, les informations disponibles ne couvrent que les traits physiques comme la couleur des cheveux et des yeux, la race, l’origine ethnique, etc. Le profil détaillé contient des informations plus personnelles, telles que le niveau d’études, le contexte familial et une photo du donneur lorsqu’il était enfant.

Outre le niveau d’information, vous devez choisir entre un donneur avec ou sans autorisation d’identification. Avec un donneur avec autorisation d’identification, votre enfant pourra contacter le donneur à l’âge de 18 ans. Le choix de profil de donneur le plus populaire parmi nos clients est le donneur avec identité révélée avec un profil étendu, choisi par plus de la moitié de nos clients. Si vous souhaitez en savoir plus sur comment choisir votre donneur, nous vous recommandons ce guide pour choisir un donneur de sperme.  

Le choix du bon donneur est important pour l’avenir de votre enfant

6. L’enfant conçu par un donneur ne doit pas nécessairement être le premier

Certains parents d’enfants conçus par donneur ont déjà la chance d’avoir des enfants dans leur foyer, certains conçus par donneur et d’autres non. De nombreux parents souhaitent que leur enfant ait un frère ou une sœur, c’est pourquoi nous voyons souvent plus d’un enfant conçu par donneur dans une famille. Le pourcentage de ménages ayant déjà un enfant est plus élevé chez les familles homoparentales et les couples en situation d’infertilité lorsqu’ils ont des enfants issus de relations antérieures.

Le fait d’avoir déjà des enfants dans la famille ne concerne pas seulement les familles homosexuelles et les couples en situation d’infertilité, mais aussi les mères célibataires par choix qui souhaitent donner un frère ou une sœur à leur enfant ou les couples souffrant d’infertilité secondaire, lorsqu’ils ont déjà mené à bien une grossesse et ont maintenant besoin de l’aide d’un don de sperme ou d’ovules pour concevoir.

7. L’enfant conçu par un donneur est un enfant comme les autres

Le bien-être des enfants est l’une des préoccupations les plus courantes lors de la conception avec l’aide d’un donneur. Cette inquiétude n’est pas fondée, car les études montrent que les personnes conçues à l’aide d’un donneur se portent généralement très bien. Comme le dit Susan Golombok, professeur de recherche sur la famille :

« Les enfants s’épanouissent dans toutes sortes de familles. Ce qui compte est la qualité des relations entre les enfants et leurs parents. Mais aussi le degré d’acceptation de leur famille dans la société au sens large dans laquelle ils vivent. »

De plus, vous avez fait des efforts supplémentaires pour avoir un enfant et votre enfant doit le savoir. Les recherches montrent également qu’il est important d’être honnête dès la naissance et de partager l’histoire de la conception avec son enfant dès son plus jeune âge. Prenons par exemple l’histoire d’Emma, conçue par donneur, à qui l’on a parlé de son héritage dès sa naissance.