PrivéBlog8 faits sur les mères lesbiennes
LGBT

8 faits sur les mères lesbiennes

By Cryos | 6/3/2021
Mères lesbiennes avec leur enfant conçu avec l’aide d’un donneur de sperme

34 % des clients privés de Cryos sont des couples lesbiens qui souhaitent fonder une famille en ayant recours à un donneur de sperme. Nous avons rassemblé ici quelques faits intéressants sur les parents de même sexe.

Chez Cryos, nous sommes fiers d’aider les gens à fonder une famille, quelle que soit leur orientation sexuelle. Nous avons compilé dans cet article quelques faits concernant nos clients qui sont dans une relation lesbienne et qui souhaitent fonder une famille.

1. 1/3 des clients de Cryos sont des couples lesbiens

Les couples lesbiens représentent une part importante de la clientèle privée de Cryos, 34 % pour être exact. Les autres personnes que Cryos aide sont des femmes célibataires et des couples hétérosexuels ayant des problèmes de fertilité.

Graphique présentant des informations sur les mères lesbiennes et le sperme de donneur

2. La plupart des couples lesbiens commencent à fonder une famille entre 31 et 40 ans

70 % de nos clients dans une relation homosexuelle avaient entre 31 et 40 ans lorsqu’ils ont commandé du sperme de donneur en vue d’un traitement de fertilité. Cela signifie qu’elles sont généralement un peu plus âgées que la moyenne des femmes lorsqu’il s’agit de leur premier enfant. Selon Eurostat, l’âge moyen des femmes à la naissance de leur premier enfant est d’environ 29 ans en Europe.

3. 75 % des couples commandent du sperme de donneur en vue d’un traitement de fertilité dans une clinique

De loin, la plupart des couples lesbiens commandent du sperme de donneur pour un traitement IIU (insémination intra-utérine) dans une clinique de fertilité. Le traitement IIU est une forme simple de traitement de fertilité au cours duquel le sperme de donneur est injecté directement dans l’utérus. Souvent, les gens commencent par le traitement IIU et passent à d’autres méthodes plus avancées lorsque l’IIU ne fonctionne pas. Cependant, il s’agit d’un choix très individuel, et la meilleure méthode de traitement de fertilité dépend de différents facteurs tels que l’âge de la femme ainsi que ses antécédents en matière de traitement de fertilité.

4. 50 % des couples choisissent un donneur avec un profil détaillé

Lorsque vous recherchez un donneur chez Cryos, vous avez la possibilité de choisir entre un donneur avec un profil de donneur de base ou un profil de donneur détaillé. Le profil de base contient uniquement des informations telles que la couleur des yeux, la couleur des cheveux, l’origine ethnique et le groupe sanguin, tandis que le profil détaillé contient de nombreuses informations personnelles supplémentaires sur le donneur telles que ses centres d’intérêt, son éducation, des photos d’enfance, un enregistrement vocal et bien plus encore. Environ la moitié des couples lesbiens qui choisissent un donneur Cryos opte pour un profil de donneur détaillé contenant beaucoup plus d’informations.

Un couple lesbien voyageant pour suivre un traitement de fertilité en raison de restrictions légales dans leur propre pays

5. 19 % des couples suivent un traitement de fertilité dans un pays différent du leur

Tous les pays ont une législation différente en ce qui concerne le traitement de fertilité avec du sperme de donneur. Dans certains pays, les couples homosexuels ne sont pas autorisés à suivre un traitement, tandis que dans d’autres, il existe des restrictions concernant le type de donneur qu’ils peuvent choisir. Par conséquent, près de 20 % des couples lesbiens qui reçoivent du sperme de donneur de Cryos décident (ou sont obligés) de se rendre dans un autre pays afin de pouvoir suivre le traitement dont ils ont besoin avec le donneur qu’ils souhaitent.

Vous trouverez une liste des réglementations relatives au don de sperme dans chaque pays et pouvez en savoir plus sur les aspects juridiques du don de sperme ici.

6. Trois facteurs principaux déterminent qui portera l’enfant

Les deux futures mères doivent prendre une décision cruciale : qui portera l’enfant. Nous avons demandé à nos clientes quels étaient les trois facteurs les plus importants au moment de prendre leur décision.

  • Volonté (39 %)
  • Âge (28 %)
  • Santé et fertilité (18 %)

De plus, certains couples précisent qu’ils prévoient de faire vivre la grossesse à tour de rôle aux deux mamans.

Les femmes dans une relation lesbienne doivent décider qui portera l’enfant. Certaines se relaient pour endurer la grossesse à tout de rôle

7. Près d’un couple lesbien sur deux fait face à des obstacles juridiques

Comme mentionné précédemment, les pays ont des législations différentes en ce qui concerne les parents de même sexe. Lors de notre enquête, pas moins de 44 % des couples ont déclaré avoir rencontré des difficultés juridiques pour être légalement reconnus en tant que parents dans leur pays.

8. Les couplent mettent en avant cinq sujets dont ils souhaiteraient parler plus ouvertement

Les femmes que nous avons interrogées dans le cadre de notre enquête évoquent cinq sujets liés à l’homoparentalité qu’elles souhaiteraient voir abordés plus ouvertement.

  • Dans la plupart des pays, la mère non biologique doit passer par un long processus pour être reconnue en tant que parent légal.
  • Dans certains pays, la mère non biologique ne peut pas du tout être reconnue en tant que parent légal. 
  • Dans certains pays, il est illégal pour les couples de même sexe d’utiliser du sperme de donneur pour procréer.
  • Des restrictions telles que celles mentionnées ci-dessus rendent l’accès à la maternité coûteux pour les couples de même sexe (frais de voyage supplémentaires, frais juridiques, etc.).
  • Les parents de même sexe sont victimes de discrimination dans leur vie quotidienne dès que les gens comprennent leur structure familiale.

Cet article s’appuie sur un sondage privé, réalisé par le service clientèle de Cryos International Denmark et mené en 2020 (125 participants) et sur un sondage réalisé sur le groupe Facebook « Family Dreams » en mai 2021 (10 - 67 participants).

Tags: