• Blog
PrivéBlog8 fausses croyances sur l’utilisation du sperme de donneur
Sperme de donneur

8 fausses croyances sur l’utilisation du sperme de donneur

Deux personnes se renseignant sur l’utilisation du sperme de donneur.

« Les donneurs ont des droits parentaux », « tout le monde peut devenir donneur », « seules les femmes d’un certain âge ont besoin d’utiliser du sperme de donneur »… L’utilisation du sperme de donneur fait l’objet de nombreuses idées reçues infondées. Nous réfutons ici certaines des idées reçues les plus répandues sur le sujet.

Nous entendons souvent des idées fausses à propos du don de sperme de la part de nos clients et des gens en général. Et c’est tout à fait normal. Nous savons que le don de sperme n’est probablement pas quelque chose dont les gens se préoccupent beaucoup, jusqu’au jour où ils ont besoin d’y recourir. Heureusement, nous sommes là pour vous aider à comprendre ce qu’est le don de sperme. Nous vous invitons à lire les explications ci-dessous et à regarder les vidéos pour faire la lumière sur huit fausses croyances concernant le don de sperme. 

1.  Le donneur dispose de droits parentaux

Non. Un donneur de sperme ne sera jamais considéré comme le père légitime des enfants nés grâce à ses dons. Il ne dispose d’aucun droit parental et n’est soumis à aucune obligation. Cela signifie également que le donneur ne versera aucune pension alimentaire.   

2. Tout le monde peut devenir donneur

Il est exact que les hommes de toutes races et de toutes ethnies, âgés de 18 à 45 ans, peuvent déposer leur candidature. Cependant, pour devenir donneur, vous devez être soumis à un processus de sélection rigoureux. Cela permet de garantir que tous les donneurs sont en bonne santé physique et mentale, et en capacité de faire un don. Au final, seulement 5 à 10 % des candidats remplissent toutes les exigences pour devenir donneurs chez Cryos.   

3. Vous tombez enceinte immédiatement 

Cela fait peut-être longtemps que vous êtes prête à avoir un bébé et il est enfin temps de commencer le traitement qui concrétisera vos rêves. Mais lorsque vous essayez d’avoir un enfant par voie « naturelle », il peut s’écouler plusieurs mois avant que vous ne tombiez enceinte. Il en va de même lorsque vous utilisez du sperme de donneur. En moyenne, il faut compter entre 5 et 6 cycles de traitement pour tomber enceinte si vous recevez un traitement de fertilité avec du sperme de donneur dans une clinique. Bien entendu, ce délai peut varier selon votre situation personnelle.   

4 . Seules les femmes d’un certain âge ont besoin d’utiliser du sperme de donneur  

Les personnes qui ont recours à un donneur de sperme de Cryos sont des couples hétérosexuels, des femmes célibataires et des couples lesbiens, dont l’âge se situe généralement de la vingtaine au début de la quarantaine. Certaines femmes célibataires décident dès la vingtaine qu’elles sont prêtes à avoir un enfant, mais leur homme (ou leur femme) idéal(e) ne s’est encore jamais présenté(e). L’idée que seules les femmes d’un certain âge ont besoin du sperme de donneur est donc erronée.  

5. Votre enfant né grâce à un donneur risque de sortir avec un frère ou une sœur dans le savoir  

Vous n’avez aucune inquiétude à avoir sur le sujet. Le risque que deux enfants nés grâce à des dons provenant du même donneur se rencontrent par hasard est très faible. Le risque de consanguinité ne peut augmenter que de quelques pour cent par rapport à la procréation traditionnelle. Cryos respecte les quotas nationaux qui définissent le nombre de familles qui peuvent avoir recours au même donneur. 

6. Vous pouvez conserver le sperme de donneur dans votre congélateur jusqu’à ce que vous en ayez besoin 

Malheureusement, cela est impossible. Un congélateur n’atteint que –18 °C et cette température est loin d’être suffisamment basse pour permettre aux spermatozoïdes de survivre. Dans une banque de sperme, le sperme de donneur est conservé dans des récipients d’azote à –196 °C.   

7.  Les donneurs ne font cela que pour l’argent  

La compensation financière de chaque don est d’environ 50 EUR. Si cela peut sembler beaucoup, il est important de savoir que les donneurs consacrent de nombreuses heures non rémunérées au dépôt de candidature et au processus de sélection, ainsi qu’aux tests réguliers. Grâce à des enquêtes et à des entretiens avec les donneurs, nous savons également que leur motivation repose souvent sur le désir d’aider les autres. C’est probablement la raison pour laquelle de nombreux donneurs de sperme donnent également leur sang, don pour lequel ils ne sont pas rémunérés. 

La structure familiale importe moins que nous ne le pensons et les inquiétudes liées au bien-être des enfants sont infondées. Les enfants s’épanouissent dans toutes sortes de familles.

8 . Mon enfant ne sera pas heureux (ou pas aussi bien dans sa peau que les enfants dans des familles traditionnelles)  

Il y a toujours eu des inquiétudes concernant les enfants qui grandissent dans différents schémas familiaux. Certaines personnes s’inquiètent de savoir si les enfants se heurteront à des problèmes liés à la différence de structure familiale et si cela est susceptible d’affecter leur bien-être. Susan Golombok, professeur en recherche sur les questions familiales et directrice du « Centre for Family Research » à l’Université de Cambridge, a récemment publié un livre intitulé « We are family » (Nous sommes une famille). Le livre associe ses recherches à des témoignages de parents et d’enfants vivant dans de nouveaux schémas familiaux.  
 
Susan Golombok constate que : « la structure familiale importe moins que nous ne le pensons et les inquiétudes liées au bien-être des enfants sont infondées. Les enfants s’épanouissent dans toutes sortes de familles. Ce qui compte vraiment est la qualité des relations entre les enfants et leurs parents. Mais aussi le degré d’acceptation de leur famille dans la société au sens large dans laquelle ils vivent. » 
 
Susan Golombok explique également : « En réalité, ces parents ont de meilleures relations avec leurs enfants. Cela est probablement dû à la difficulté rencontrée pour devenir parents. »

Vous pouvez également lire sur les idées fausses sur l'infertilité dans ce billet de blog.