• Blog
PrivéBlogFausse couche : qu’est-ce que c’est et que faire si cela vous arrive
Infertilité et traitement

Fausse couche : qu’est-ce que c’est et que faire si cela vous arrive

Lorsque vous faites une fausse couche, il est important d’en parler à votre partenaire, votre famille ou vos amis.

Environ 15 % des grossesses détectées se terminent par une fausse couche, qui survient la plupart du temps au cours des 12 premières semaines de grossesse. Si vous suivez un traitement de fertilité par FIV ou ICSI, les risques de fausse couche sont plus élevés et atteignent environ 15 à 30 %. Cela peut être dû au fait que l’âge moyen des patientes en FIV est également plus élevé.

Qu’est-ce qu’une fausse couche ?

Une fausse couche signifie que la grossesse se termine avant la 23e semaine (22 semaines + 6 jours) de grossesse.

Une fausse couche est inattendue, non désirée et met un terme brutal à ce qui aurait pu être l’un des moments les plus heureux de la vie. L’expérience d’une fausse couche peut marquer toute une vie. Certaines personnes se sentent coupables après avoir fait une fausse couche, mais il est important de savoir qu’une fausse couche précoce n’est pas une chose sur laquelle vous auriez pu avoir un quelconque impact. Cela fait partie de la sélection naturelle, car la majorité de ces grossesses ne peuvent pas aboutir à un enfant vivant et en bonne santé.

Il est important de savoir qu’une fausse couche est assez courante et qu’elle touche toutes les femmes, que vous soyez mère célibataire, lesbienne ou dans une relation hétérosexuelle. Vous n’êtes pas seule, et il peut être bon d’entrer en contact avec des personnes ayant vécu une expérience similaire, ou d’en parler à votre famille, à vos amis ou à votre médecin.

Causes possibles d’une fausse couche

  • Anomalies ou malformations chromosomiques : Il est rare de connaître la cause exacte d’une fausse couche. Nous savons qu’une grande partie, environ la moitié, des fausses couches spontanées survenant avant la 12e semaine de grossesse sont dues à un défaut chromosomique ou un autre défaut de développement du fœtus, qui le rend incapable de vivre dans l’utérus et hors de celui-ci.
  • Âge : La probabilité d’une anomalie chromosomique augmente sensiblement avec l’âge de la femme. Le risque de fausse couche est le plus faible entre 20 et 30 ans. Après l’âge de 35 ans, le risque de fausse couche augmente sensiblement. Pour une femme de 40 ans, le risque de fausse couche est d’environ 50 %.
  • Causes hormonales : Un déséquilibre hormonal peut également être à l’origine d’une fausse couche. Cela peut par exemple être lié au « corps jaune » qui produit la progestérone, une hormone nécessaire au maintien de la grossesse. Le corps jaune est une masse cellulaire qui se forme dans l’ovaire et qui est responsable de la production de progestérone durant les premières semaines de grossesse.
    Si le corps jaune ne fonctionne pas de manière optimale ou produit uniquement une faible quantité de progestérone, cela peut entraîner une fausse couche. Certaines patientes qui suivent un traitement de fertilité ou ayant subi des fausses couches à répétition recevront un médicament contenant de la progestérone et qui aide le corps à « maintenir la grossesse ».
  • Modifications cellulaires : Les traitements du col de l’utérus pour des modifications cellulaires peuvent augmenter le risque de fausse couche.
  • Alcool et tabac : La consommation d’alcool et de tabac au début de la grossesse augmente le risque de fausse couche. Même 1 ou 2 verres d’alcool par semaine peuvent accroître le risque de fausse couche. Lisez notre blog sur l'alimentation et la grossesse pour en savoir plus sur ce qu'il est préférable de manger ou d'éviter pendant la grossesse.
  • Autres maladies : Certaines maladies chroniques peuvent augmenter le risque de fausse couche. Ces maladies chroniques comprennent l’obésité, le diabète, un métabolisme faible, les maladies rénales et le lupus. Les maladies infectieuses telles que le cytomégalovirus (CMV), la listeria et le paludisme peuvent également entraîner une fausse couche.
  • Autres conseils : Évitez de travailler de nuit et de porter des charges lourdes (plus de 20 kg) pendant la grossesse, car ces facteurs peuvent accroître le risque de fausse couche. 
Un couple en deuil après une fausse couche

Les symptômes d’une fausse couche et comment y faire face

Une fausse couche se manifeste généralement par des crampes menstruelles et des saignements importants. Si cela vous arrive pendant votre grossesse, vous devez toujours consulter un médecin ou votre sage-femme.

Lorsque vous arrivez chez le médecin ou à l’hôpital, un examen gynécologique est réalisé pour voir si le col de l’utérus est ouvert ou fermé. Le médecin évaluera les saignements et fera éventuellement une échographie pour déterminer s’il s’agit d’une fausse couche ou d’un simple saignement en début de grossesse. Si une fausse couche a déjà commencé, il n’existe aucun traitement pour y remédier. Cela se produit généralement sans aucune complication, et vous pouvez prendre des analgésiques pour la douleur et les crampes. En général, le corps gère lui-même la fausse couche, mais dans certains cas, il peut rester des tissus dans l’utérus qui doivent être retirés médicalement. Cette opération, pendant laquelle le médecin retire tous les tissus restants de l’utérus, est réalisée sous anesthésie générale.

L’hormone de grossesse HCG peut encore être présente dans le sang jusqu’à 8 semaines après une fausse couche. Cela signifie qu’un test de grossesse donnera un résultat positif, même si vous n’êtes plus enceinte.

Qu’est-ce qu’un avortement manqué ?

Un avortement manqué est un autre type de fausse couche dans lequel le fœtus n’est pas expulsé. Cela signifie que le fœtus est décédé, mais qu’il reste dans l’utérus pendant un certain temps avant d’être expulsé. Cela est vérifié au moyen d’une échographie. Par conséquent, le fœtus décédé doit être retiré de l’utérus, soit par un traitement médical, soit par un grattage.

Le traitement médical provoque des saignements et de fortes crampes menstruelles, car le médicament aide l’utérus à se contracter et à expulser les tissus restants du fœtus. Cela peut s’étendre sur plusieurs jours et au bout d’une semaine environ, un contrôle est effectué afin de vérifier que tous les tissus ont été expulsés de l’utérus. S’il reste encore des tissus dans l’utérus, il est nécessaire de procéder à un grattage pour enlever les restes. Comme indiqué auparavant, cette opération est effectuée sous anesthésie générale. Des analgésiques sont administrés pour ces deux procédures. 

Il est possible de retomber enceinte au cours du cycle suivant une fausse couche

Quand puis-je être à nouveau enceinte après une fausse couche ?

Si vous avez fait une fausse couche, les futures grossesses se dérouleront sans problème dans la plupart des cas. Après une fausse couche, vous pouvez retomber enceinte lors de votre prochain cycle si vous le souhaitez. Il peut être préférable d’attendre un cycle pour certaines, tandis que d’autres ont besoin de recommencer tout de suite. Le plus important est que vous écoutiez vos besoins et que vous fassiez ce que vous pensez être le mieux pour vous. 

Je m’appelle Julie et je suis une sage-femme qualifiée au service clientèle de Cryos. Je suis sage-femme depuis 6 ans et j’ai acquis mon expérience dans de nombreuses maternités différentes, y compris en Ouganda. Je partage sur le blog de Cryos mes connaissances spécialisées sur la fertilité, la grossesse et la naissance. J’espère vous rapprocher un peu plus de votre rêve d’avoir un enfant.

Julie
Julie
Cryos
[Tags]: