PrivéBlogProblèmes de fertilité : les 7 causes les plus fréquentes
Infertilité et traitement

Problèmes de fertilité : les 7 causes les plus fréquentes

By Cryos | 6/27/2018
Problèmes de fertilité : les 7 causes les plus fréquentes

De nombreux couples font face à des problèmes de fertilité. Les études montrent que près d’un couple sur six connaît des problèmes de fertilité à un moment de leur vie reproductive. Bien que le problème soit si commun, il est important d’en connaître la cause afin de déterminer les solutions possibles pour surmonter le problème.

Problèmes de fertilité : que cela implique-t-il ?

On parle généralement de problèmes de fertilité ou d’infertilité après un an avoir essayé de concevoir un enfant sans succès.

Un tiers des problèmes de fertilité peuvent être expliqués par des problèmes masculins, un tiers par des problèmes féminins et le tiers restant est souvent inexpliqué ou peut être dû à des facteurs aussi bien masculins que féminins.

Il existe de nombreuses causes possibles à l’infertilité, dont nous avons répertorié ci-dessous les 7 causes les plus fréquentes :

1. Âge

Les études ont démontré que la fertilité de la femme commence à décroître de façon significative à partir de 35 ans. À l’âge de 40 ans, les chances de tomber enceinte sont réduites de moitié. La raison à cela est que le nombre d’ovules disponibles diminue, de même que leur qualité. La fertilité de l’homme décroît à partir de 45 ans. En effet, à cet âge, la qualité du sperme diminue. Un simple test sanguin mesurant le taux d’hormone anti-müllérienne (AMH) peut indiquer le profil de fertilité actuel d’une femme, alors qu’une analyse du sperme permet d’indiquer la qualité de ce dernier et donc fournir une estimation des chances de concevoir un enfant.

 2. Facteurs tubaires

Certaines femmes présentent des trompes de Fallope fermées ou un utérus endommagé en raison d’une infection ou d’une malformation naturelle. Dans ce cas, recourir à la chirurgie peut être une solution.

Problèmes de fertilité que cela implique-t-il 

3. Dérèglements hormonaux

Le cycle de fertilité féminin est contrôlé par deux hormones : l’œstrogène et la progestérone. Des dérèglements des taux d’hormones peuvent causer un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), ainsi que des problèmes d’ovulation : les ovules n’arrivent pas à maturité ou les ovaires ne parviennent pas à libérer les ovules matures. Les taux d’hormones peuvent être ajustés grâce à un traitement médical.

 4. Endométriose

L’endométriose représente l’une des principales causes d’infertilité. Des tissus qui se forment normalement dans l’utérus se développent dans le cas cette maladie en dehors de l’utérus. Si l’endométriose cause des problèmes de fertilité, une opération chirurgicale peut résoudre le problème.

 5. Sperme de mauvaise qualité

Un « sperme de mauvaise qualité » peut présenter un nombre insuffisant de spermatozoïdes ou pas de spermatozoïdes du tout. Le nombre de spermatozoïdes est considéré comme faible en dessous de 15 millions. Un sperme de mauvaise qualité peut également impliquer des spermatozoïdes d’une forme anormale ou qui sont incapables de se déplacer. Dans de nombreux cas, un sperme de mauvaise qualité ne peut pas être expliqué. Toutefois, il existe une corrélation entre la température et une qualité insuffisante du sperme.

 6. Mode de vie

Certaines études indiquent également que certains facteurs liés au mode de vie, tels que la consommation d’alcool, le tabagisme, le surpoids, le sous-poids, des facteurs environnementaux (exposition à certains pesticides, solvants ou métaux), ainsi que le stress dans les cas les plus graves peuvent également exercer une influence sur votre fertilité.

 7. Problèmes de fertilité non expliqués

Si votre docteur ne parvient pas à déterminer la cause de votre problème de fertilité, le diagnostic peut être un « problème de fertilité non expliqué ». Bien que cela soit extrêmement frustrant de ne pas pouvoir expliquer la cause de votre problème de fertilité, cela ne signifie pas nécessairement vous ne réussirez pas à concevoir un enfant grâce à un traitement de fertilité. Toutefois, il est alors plus difficile de choisir le type de traitement adapté, ce qui peut rendre le processus plus long si vous ne connaissez pas la cause exacte du problème.

Traitement de fertilité : quelles sont vos possibilités ?

Vous pouvez prévenir certains problèmes de fertilité en modifiant votre style de vie. Toutefois, d’autres problèmes doivent être résolus au sein d’une clinique de fertilité ou avec l’aide d’une banque de sperme telle que Cryos. D’une façon générale, les traitements de fertilité peuvent être divisés en trois méthodes différentes : traitement médical (problèmes d’ovulation), opérations chirurgicales (endométriose, etc.) et conception assistée (traitement par ICI, IUI ou FIV). Si vous essayez de concevoir un enfant sans succès depuis plus d’un an, nous vous recommandons d’en parler à votre médecin afin d’en rechercher la cause. Lorsque vous aurez déterminé la cause du problème, votre médecin pourra vous conseiller une méthode de traitement adaptée.

Environ 65 % des personnes souffrant de problèmes de fertilité sont capables de concevoir un enfant dans un délai d’un an avec l’aide d’un traitement de fertilité. Ne perdez donc pas espoir si vous faites partie des nombreuses femmes qui rencontrent des difficultés à tomber enceinte.

Apprenez-en plus sur les différences entre l’ICI et l’IUI, ainsi que sur le traitement par FIV.