PrivéBlogQu’est-ce que le traitement par FIV ?
Infertilité et traitement

Qu’est-ce que le traitement par FIV ?

Par Cryos | 2/9/2022
Qu’est-ce que le traitement par FIV ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler de traitement par FIV, ou fécondation in vitro. Mais connaissez-vous les détails du processus, quand la FIV est l’option recommandée ou combien de paillettes de sperme vous devriez commander si vous allez recevoir un traitement par FIV avec du sperme de donneur ? Poursuivez votre lecture et nous vous indiquerons ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que le traitement par FIV ?

Le traitement par FIV est une méthode de reproduction assistée. In vitro signifie « dans un verre ». Ce terme est utilisé parce que l’ovule est fertilisé manuellement avec le sperme dans une boîte de pétri. Une fois qu’un embryon se forme, un docteur le transfère dans l’utérus, où, espérons-le, il se développera.

Le premier enfant issu d’une fécondation in vitro est né en 1978. Depuis, cette technique a aidé des millions de personnes à avoir des enfants.

Le processus du traitement par FIV ; comment ça marche

  • Étape 1 : Lorsque vous commencez un traitement par FIV, la première étape consiste à prendre un traitement médical pour la fertilité. Pour la FIV, le traitement médical pour la fertilité comprend des hormones qui stimulent le processus de maturation des ovules. Cela se produit dans les follicules situés dans les ovaires. Dans des circonstances normales et en l’absence de traitement médical, un seul ovule arrive à maturité pendant la période de fertilité de la femme. Cependant, lorsque la femme prend cette hormone, plusieurs ovules arrivent à maturité.
  • Étape 2 : Lorsque les ovules sont suffisamment matures dans les ovaires, ils sont prélevés lors d’une opération chirurgicale alors que la femme est sous anesthésie. Cette procédure a généralement lieu 36 heures après la piqûre de déclenchement. Le prélèvement d’ovule est effectué par un médecin spécialisé en fertilité, qui insère une aiguille d’aspiration dans les ovaires pour collecter les ovules destinés à l’insémination.
Une illustration graphique du processus de traitement par FIV

Une illustration graphique du processus de traitement par FIV

  • Étape 3 : Après avoir collecté les ovules, le médecin les prépare pour la fertilisation dans une boîte de pétri. Les spermatozoïdes sont placés avec les ovules dans la boîte de Petri pour que la fécondation ait lieu. L’embryologue peut également choisir de placer un spermatozoïde directement dans chaque ovule pour maximiser les chances de fécondation. Cette méthode est appelée ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes).
  • Étape 4 : Lorsque les spermatozoïdes ont fertilisé l’ovule, des embryons se forment. Les embryons grandissent dans un incubateur pendant 3 à 5 jours, jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment développés.
  • Étape 5 : Lorsque les embryons sont développés, l’embryologue transfère un ou plusieurs embryons dans l’utérus de la femme à l’aide d’un cathéter. Le nombre d’embryons à transférer est généralement convenu entre vous, un éventuel partenaire et le médecin spécialisé en fertilité. Il est fréquent qu’un seul embryon soit transféré en raison des potentiels risques pour la santé pour la mère comme pour les enfants, en cas de grossesse gémellaire. Avec un peu de chance, une grossesse est déclarée peu de temps après et le traitement est réussi.

Si plus d’un embryon se développent suffisamment, les embryons supplémentaires peuvent être congelés et stockés pour une autre tentative ou pour un deuxième enfant.

Quand le traitement par FIV est-il indiqué ?

La fécondation in vitro est une solution si vous avez des problèmes de trompes comme de l’endométriose ou un syndrome des ovaires polykystiques. La FIV est également une bonne solution si vous essayez de concevoir un enfant depuis longtemps sans succès et sans que cela soit expliqué ou si le sperme de l’homme présente une faible mobilité. Si la femme ne dispose pas d’ovules sains, la FIV peut également être réalisée grâce à des ovules de donneuse.

Traitement par FIV avec du sperme de donneur

Que vous soyez en couple ou seule, si vous recevez un traitement par FIV avec du sperme de donneur, le processus est le même que celui décrit ci-dessus. La seule différence est que vous devez choisir un donneur de sperme et vous assurer de le commander avant le traitement. Si vous avez besoin d’inspiration pour choisir un donneur de sperme, suivez le lien pour lire notre article de blog sur le sujet.

Combien de paillettes de sperme pour une FIV ?

Si vous suivez un traitement par FIV avec du sperme de donneur, Cryos recommande de commander une paillette de sperme avec une MOT5 (MOT = mobilité du sperme). Vous pouvez également commander une paillette de sperme présentant une MOT supérieure. Vous pouvez accéder à notre recherche de donneur de sperme gratuite et commander des paillettes de sperme pour un traitement dans votre clinique de fertilité. Si vous avez des questions sur le processus, n’hésitez pas à contacter le service clientèle Customer Care de Cryos.

Dans notre groupe Facebook « Family Dreams », vous pouvez prendre contact avec d’autres personnes qui ont des enfants ou sont en voie de devenir parents à l’aide d’un donneur de sperme.

Quel type de sperme utiliser pour un traitement par FIV ?

Pour réussir le traitement par FIV, vous devez commander du sperme IUI, où les fluides naturels d’éjaculat ont été éliminés. Comme la fécondation se déroule dans une boîte de pétri, le sperme doit être nettoyé pour offrir aux spermatozoïdes la plus grande chance de succès possible.

Échographie après traitement FIV

Le taux de réussite du traitement par FIV

Comme pour tous les autres types de traitement de fertilité, le taux de réussite du traitement par FIV dépend de divers facteurs tels que l’âge, le mode de vie et l’IMC. Tous ces facteurs ont un grand impact sur le taux de réussite d’un traitement par FIV. L’âge a une influence particulièrement importante sur le taux de réussite de la FIV. Des études ont démontré que le taux de réussite d’un traitement par FIV chez les femmes entre 35 et 39 ans est de 23 %, tandis que la chance de tomber enceinte est de 10 % chez les femmes entre 40 et 44 ans.

Le point positif concernant le traitement par FIV est que les études indiquent une augmentation globale du pourcentage d’embryons conduisant à une naissance viable. Le pourcentage est passé de 22 % en 2010 à 28 % en 2019. L’amélioration du taux de réussite pourrait être liée à divers facteurs tels que l’amélioration des techniques médicales et de laboratoire, une importance accrue des changements de mode de vie et de meilleures capacités de diagnostic.

Comment améliorer les chances de réussite d’un traitement par FIV

Lorsque vous essayez de concevoir un enfant à l’aide d’un traitement par FIV, il est très probable que vous acceptiez de faire presque n’importe quoi pour améliorer les chances de réussite. Tout comme les autres traitements de fertilité, le facteur le plus important est votre fertilité. Par conséquent, si vous voulez améliorer vos chances de réussite d’un traitement par FIV, vous devriez vous concentrer sur l’amélioration de votre fertilité :

Mode de vie : Les études ont démontré qu’un mode de vie sain est essentiel pour améliorer les chances de réussite d’un traitement par FIV. Un mode de vie sain grâce à un régime équilibré est recommandé et peut être constitué d’un mélange des types d’aliments suivants :

  • Baies
  • Légumes
  • Fruits
  • Noix
  • Avocats
  • Viande
  • Poisson

Pour complémenter un régime équilibré, il est recommandé de consommer de la vitamine D. Si vous n’en consommez pas suffisamment, des compléments sous forme de comprimés contenant de la vitamine D sont recommandés.

Ce qu’il faut éviter : Si vous commencez un traitement par FIV et souhaitez améliorer votre fertilité, il convient d’éviter certaines choses qui ont un impact négatif sur votre fertilité. Pour améliorer les chances de réussite, évitez de boire de l’alcool et de fumer. Il est conseillé de limiter la consommation de caféine. Si vous buvez plus de 5 tasses de café par jour, il est recommandé de réduire la quantité de café que vous buvez.

Acupuncture : Notre sage-femme, Julie, recommande de pratiquer l’acupuncture en tant que complément d’un traitement de fertilité. Aucune étude ne démontre une relation entre une augmentation de fertilité et l’acupuncture, mais cette pratique peut aider à réguler les systèmes hormonaux, immunitaire et nerveux. Elle a également un effet positif sur l’irrigation en sang des ovaires et sur les troubles psychiques.

Les différences entre les divers traitements de fertilité

Un traitement de fertilité commence souvent par une insémination intra-utérine (IUI), car c’est le traitement le moins douloureux. Il ne nécessite aucune chirurgie et ne prend que quelques minutes. Si vous suivez un traitement par FIV, vous avez souvent déjà suivi un traitement par IUI, mais cette procédure n’a pas fonctionné comme prévu. Ci-dessous, nous comparons la FIV avec divers traitements de fertilité et vous guidons parmi les solutions en cas d’échec d’un type de traitement spécifique. 

Femme passant une échographie après avoir suivi un traitement par FIV

Fécondation d’un ovule dans le cadre d’un traitement par FIV

La différence entre le traitement par IUI et par IVF

Comme mentionné ci-dessus, la FIV est une méthode de reproduction médicalement assistée, où un médecin crée un embryon dans une boîte de pétri. Lorsque l’embryon est formé, il est inséminé dans l’utérus de la femme qui reçoit le traitement. Nous espérons alors qu’il s’y développe jusqu’à aboutir à une grossesse, puis une naissance. Dans le traitement par IUI, l’ovule n’est pas prélevé, contrairement au traitement par FIV. Au lieu de cela, il est fertilisé avec du sperme qui est inséminé dans l’utérus à l’aide d’un tube en plastique fin. Cela signifie également que le taux de réussite d’un traitement par IUI est inférieur à celui d’un traitement par FIV. La différence de réussite entre les deux traitements de fertilité est d’environ 10 %.

La différence entre le traitement par ICSI et par IVF

Le traitement par ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes) est plus proche du traitement par FIV que du traitement par IUI. La seule différence entre ces deux types de traitement est que pour l’ICSI, un seul spermatozoïde est injecté directement dans l’ovule au lieu de placer les spermatozoïdes à côté de l’ovule dans une boîte de pétri. En raison de cette fertilisation directe, le taux de réussite de l’ICSI est supérieur à celui de la FIV.

Si le traitement par FIV ne fonctionne pas

Parfois, malheureusement, le traitement par FIV ne débouche pas sur une grossesse. Après plusieurs tentatives échouées, il est temps de considérer d’autres options.

La plupart des femmes qui suivent un traitement par FIV ont déjà suivi un traitement par IUI ou n’ont pas des trompes de Fallope saines, ce qui rend le traitement par IUI inefficace. Si la cause d’infertilité semble être liée à la femme qui suit le traitement, il peut être utile de penser à utiliser des ovules de donneuse, qui seront fertilisés et pourront former un embryon qui sera alors inséré dans l’utérus de la femme. De nombreuses femmes sont tombées enceintes avec des ovules de donneuses. Elles ont ainsi eu la possibilité de porter leur bébé durant la grossesse.

Si la cause d’infertilité est liée à la mobilité du sperme du partenaire, la prochaine étape pourrait être une ICSI avec une procédure de prélèvement de sperme (extraction de spermatozoïdes directement depuis les testicules) ou un traitement de fertilité avec un donneur de sperme. Si vous devez faire appel à un donneur de sperme pour concevoir un enfant, nous vous recommandons de contacter notre service clientèle Customer Care, qui répondra à toutes vos questions.