• Blog
PrivéBlogQu’est-ce que le traitement par ICSI ? Découvrez comment cela fonctionne étape par étape
Infertilité et traitement

Qu’est-ce que le traitement par ICSI ? Découvrez comment cela fonctionne étape par étape

Couple ayant eu recours à un traitement par ICSI pour concevoir un enfant

De nombreuses personnes suivent un traitement de fertilité afin de devenir parents. Pour les femmes célibataires et les couples lesbiens, le traitement de fertilité fait inévitablement partie du parcours vers la parentalité. Toutefois, pour les couples hétérosexuels confrontés à l’infertilité, le traitement de fertilité est une partie indésirable de ce parcours. Quoi qu’il en soit, il y aura probablement beaucoup de nouveaux mots et d’abréviations à apprendre. Dans cette publication, nous allons vous expliquer ce qu’est un traitement par ICSI, ce qui se passe pendant le traitement et quand envisager ce type de traitement de fertilité.

Qu’est-ce que le traitement par ICSI ?

Le traitement par ICSI désigne le traitement par injection intracytoplasmique de spermatozoïdes et est une méthode de reproduction assistée comme le traitement par FIV. Lors d’un traitement par ICSI, le médecin injecte un seul spermatozoïde directement dans l’ovule. Après l’injection, l’ovule est placé dans un incubateur, où un embryon devrait se développer. Si le développement de l’embryon réussit, celui-ci est transféré dans l’utérus de la femme. Une grossesse peut alors avoir lieu.

Étant donné que le sperme est injecté directement dans l’ovule et que les chances de concevoir un embryon sont optimales, le traitement par ICSI est recommandé lorsque la faible motilité du sperme est à l’origine des problèmes d’infertilité.

Comment se déroule le traitement par ICSI ?

Étape 1 : stimulation hormonale

Tout comme le traitement par FIV, la femme doit prendre des hormones reproductives lors de la première étape du traitement par ICSI. Les hormones sont nécessaires pour stimuler la production d’ovules dans les ovaires. Dans des circonstances normales, seul un ovule arrive à maturité. Mais grâce aux hormones reproductives, plusieurs ovules arrivent à maturité. 

Une illustration du processus de traitement par ICSI

Une illustration du processus de traitement par ICSI

Étape 2 : récupération des ovules

Lorsque les ovules sont matures, ils sont retirés des ovaires de la femme à l’aide d’une petite aiguille. La procédure est réalisée par un médecin spécialisé pendant que la femme est sous anesthésie. Il est important que la femme reçoive une piqûre de déclenchement 36 heures avant la procédure afin d’assurer l’ovulation entraînant la libération des ovules. Grâce à l’anesthésie, la patiente ne ressent aucune douleur lors de la récupération des ovules. Certaines femmes ressentent toutefois une gêne dans la zone autour de l’utérus dans les jours suivant l’intervention.

Étape 3 : prélèvement de sperme

Tout comme les ovules sont prélevés chez la femme, les spermatozoïdes peuvent être prélevés chez l’homme si son éjaculat ne contient pas de spermatozoïdes de bonne qualité. Le prélèvement de sperme peut se faire soit en ayant recours à la chirurgie, soit par insertion d’un tube étroit dans le scrotum, où les spermatozoïdes sont conservés et menés à maturité (épididyme).

Étape 4 : fécondation des ovules en laboratoire

En laboratoire, les meilleurs spermatozoïdes du partenaire masculin ou du donneur de sperme sont sélectionnés. Une fois la sélection effectuée, un seul spermatozoïde est injecté dans chaque ovule. La procédure est réalisée à l’aide d’une aiguille fine qui permet de placer le spermatozoïde dans l’ovule.

Étape 5 : développement des ovules dans un incubateur

Après la fécondation, les ovules sont placés dans un incubateur. Grâce à l’incubateur, l’ovule et le spermatozoïde deviendront, dans le meilleur des cas, un embryon dans quelques jours.

Étape 6 : transfert des ovules fécondés dans l’utérus

Si le développement des embryons réussit, le médecin transfère un ou plusieurs embryons de l’incubateur à l’utérus de la femme. Une grossesse peut alors avoir lieu. Si plus d’un embryon se développent suffisamment, les embryons supplémentaires peuvent être congelés et stockés pour une autre tentative ou pour un deuxième enfant.

La différence entre le traitement par ICSI et les autres types de traitements de fertilité

Tout comme le traitement par FIV, le traitement par ICSI est un type de traitement de fertilité plus poussé et plus complexe. Dans le traitement par IUI ou par ICI, le sperme est injecté dans l’utérus ou le col de l’utérus à l’aide d’un tube en plastique fin. La femme ne ressent alors aucune douleur. Ce type de traitement dure environ 15 minutes. La femme peut retourner chez elle une fois l’intervention terminée.

Dans le traitement par FIV et par ICSI, l’intervention dure un peu plus longtemps, car ces méthodes de reproduction médicalement assistée requièrent un prélèvement de gamètes. Il y a une grande différence entre ces deux types de traitement de fertilité, tant au niveau du temps passé dans la clinique de fertilité que d’effets sur le corps de la femme.

La différence entre le traitement par ICSI et par IVF

La différence entre le traitement par IVF et le traitement par ICSI réside dans la méthode d’insémination de l’ovule. Dans le traitement par ICSI, un seul spermatozoïde est injecté dans l’ovule afin d’augmenter toutes les chances de développer un embryon. Dans un traitement par FIV, les spermatozoïdes sont placés dans une boîte de Petri et doivent trouver et féconder l’ovule par eux-mêmes. Étant donné que le spermatozoïde est injecté directement dans l’ovule, le traitement par ICSI est recommandé aux couples confrontés à des problèmes d’infertilité masculine (par exemple : une faible motilité du sperme).

Quand le traitement par ICSI est-il indiqué ?

Le traitement par ICSI est recommandé lorsque l’homme présente une faible motilité ou un sperme de mauvaise qualité, causés par une condition génétique par exemple. Ce type de traitement est conçu pour aider au maximum les spermatozoïdes, car ils sont injectés directement dans l’ovule, ce qui augmente les chances de développer un embryon et, par conséquent, les chances de grossesse. Dans certains cas, le traitement par ICSI peut être proposé comme une alternative au traitement par FIV, mais uniquement si la femme dispose d’ovules sains. Le traitement par ICSI n’est pas recommandé si la femme a des ovules de mauvaise qualité.

Traitement par ICSI ou FIV réalisé sous un microscope

La possibilité d’avoir des jumeaux avec un traitement par ICSI

Afin d’améliorer les chances de réussite, il est possible de transférer deux ou plusieurs embryons. Le transfert de plusieurs embryons augmente également les chances d’avoir des jumeaux. Le nombre d’embryons transférés est généralement convenu entre vous, votre partenaire (éventuel) et un médecin spécialisé en fertilité. Il est important d’en discuter au préalable avant de suivre le traitement par ICSI, car une grossesse de jumeaux a bien plus de chances d’entraîner des complications qu’une grossesse impliquant un seul enfant.

Comment améliorer les chances de réussite d’un traitement par ICSI

Étant donné que le traitement par ICSI est conçu pour aider les couples confrontés à des problèmes d’infertilité masculine, il est important, aussi bien pour l’homme que pour la femme, d’avoir un mode de vie saine en adoptant une alimentation équilibrée et en pratiquant une activité physique régulière. Il est également important d’éviter les compléments pouvant avoir un effet négatif sur votre fertilité, ainsi que l’alcool et le tabac. L’homme doit également éviter toutes sources de chaleur telles que les saunas, les bains à remous et les solariums, car la chaleur a un effet néfaste sur la qualité du sperme.

Taux de réussite du traitement par ICSI

Selon des études, le traitement par ICSI offre un taux de réussite de 24 %. Mais il est important de se rappeler que le taux de réussite indiqué ci-dessus est une moyenne des différentes procédures effectuées impliquant de nombreux hommes et femmes différents. Le taux de réussite de votre traitement par ICSI dépend grandement de votre mode de vie général, de votre âge au moment du traitement de fertilité et des maladies génétiques liées à l’infertilité au sein de votre couple.

Un mode de vie sain constitue un élément important de la fertilité

Quel est le coût du traitement par ICSI ?

Le coût du traitement par ICSI varie considérablement d’une clinique de fertilité à une autre. Le traitement par ICSI est généralement l’un des types de traitement de fertilité les plus coûteux, car il comprend le prélèvement du sperme et des ovules, le placement de l’ovule et du spermatozoïde dans un incubateur et le transfert de ces derniers dans l’utérus de la femme.

Avant de vous rendre dans une clinique de fertilité, nous vous recommandons de vous renseigner sur les différentes règles et réglementations relatives aux traitements de fertilité de votre pays. Dans certains pays, il est possible de recevoir de l’aide et une compensation lors d’un traitement de fertilité. Si vous avez besoin d’aide concernant les solutions proposées, n’hésitez pas à contacter notre service clientèle Customer Care.

Aller de l’avant

Les problèmes d’infertilité sont normaux. En réalité, 15 % des couples qui essayent de concevoir un enfant sont confrontés à l’infertilité. Vous n’êtes pas seuls. Beaucoup de couples confrontés à l’infertilité trouvent un moyen de surmonter ces difficultés, soit en suivant un traitement de fertilité, soit en utilisant des gamètes de donneur.

Réaliser un traitement par ICSI avec du sperme de donneur peut être une option envisageable si très peu d’ovules de la femme ont été fécondés lors de tentatives précédentes ou s’il n’y a que quelques ovules à féconder et que le partenaire ne peut pas fournir des spermatozoïdes sains. Si vous envisagez de suivre un traitement par ICSI avec du sperme de donneur, nous vous recommandons de consulter notre recherche gratuite de donneurs de sperme.

Une autre possibilité est de concevoir un enfant en ayant recours au don d’ovules. Si les ovules de la femme sont de mauvaise qualité, alors le recours à un don d’ovules peut être une bonne solution. Suivez le lien si vous souhaitez en savoir plus sur la possibilité de concevoir un enfant à l’aide d’une donneuse d’ovules