• Blog
PrivéBlogSuivre un traitement de fertilité à l’étranger : le voyage de Phoebe et de sa femme au Danemark
Infertilité et traitement, LGBT

Suivre un traitement de fertilité à l’étranger : le voyage de Phoebe et de sa femme au Danemark

Par Cryos | 7/15/2018
Suivre un traitement de fertilité à l’étranger

Dans certains cas, il peut être plus attrayant de suivre le traitement de fertilité à l’étranger. Quelle que soit la raison, bien que les raisons puissent être nombreuses, voyager vers un pays étranger pour suivre un traitement s’accompagne très souvent d’un grand nombre de questions : Où aller ? Où séjourner ? Pour combien de temps ? Et comment tout cela fonctionne-t-il ? Dans cette publication, vous pourrez vous faire une idée de l’ensemble du processus grâce à Phoebe et à sa femme qui nous font part de leur histoire.

Pour quelles raisons votre femme et vous-même avez-vous pris la décision de suivre un traitement de fertilité à l’étranger ?

Nous avons cherché à suivre un traitement de fertilité au Royaume-Uni mais nous avons eu la sensation que les cliniques se concentraient principalement sur l’infertilité des couples hétérosexuels. De plus, l’ambiance de l’une des cliniques que nous avons visitées n’était pas très agréable !

Pourquoi avoir choisi le Danemark ?

Ma femme a effectué beaucoup de recherches avant que nous ne définissions une destination. Nous avions voyagé à Copenhague il y a quelques années et nous avions beaucoup apprécié la ville, c’est pourquoi la décision a été assez facile à prendre au final. Nous aimions également beaucoup le style et l’ambiance de la clinique dans laquelle nous avons choisi de suivre le traitement. Les coûts se sont avérés équivalents à ce que nous aurions dû payer pour le même traitement au Royaume-Uni.

Pouvez-vous décrire l’ensemble du processus, de votre prise de décision jusqu’à votre départ ?

Une fois que nous avions décidé où nous souhaitions aller pour le traitement, nous avons contacté la clinique et organisé une consultation sur Skype. J’ai dû effectuer quelques analyses de sang et une fois que nous avons reçu les résultats et qu’il était clair qu’il n’y avait aucun problème, j’ai commencé à suivre mes ovulations. Nous avons franchi le pas et nous nous sommes rendues à la clinique après quelques mois.

Comment s’est déroulé le choix du donneur de sperme pour vous et votre femme ?

Nous n’avions que très peu d’exigences quant au choix du donneur de sperme. Après avoir discuté de nos préférences avec la clinique, ils nous ont transmis une liste de quatre donneurs potentiels et nous étions toutes les deux immédiatement d’accord pour le même donneur. Bien que le donneur représente évidemment un élément essentiel de la conception d’un bébé si vous êtes un couple homosexuel, nous ne voulions pas accorder trop d’importance à rechercher tous les détails concernant le donneur, étant donné que l’enfant conçu, quel qu’il soit, serait le mien et celui de ma femme !

Comment s’est déroulé votre séjour au Danemark et comment s’est passé le traitement ?

La plupart du temps, nous faisions l’aller-retour à Copenhague dans la même journée, ce qui était très stressant, mais c’était la seule solution pour ne pas manquer trop de journées de travail. À certaines occasions, si c’était le week-end, nous réservions un hôtel au centre de Copenhague et y passions la nuit afin de pouvoir nous détendre un peu plus. Au total, nous nous sommes rendues cinq fois à la clinique. Nous avions réussi après deux essais mais, malheureusement, j’ai fait une fausse couche et nous avons dû refaire trois autres tentatives. À chaque fois, le personnel de la clinique était formidable.

Comment cela se passait-il après le traitement ?

Immédiatement après le traitement, nous veillions toujours à nous reposer aussi longtemps que possible à la clinique avant de retourner à l’aéroport. Les deux semaines d’attente après l’IUI étaient toujours terribles : je commençais à douter de mon corps. Cependant, j’avais toujours espoir que nous réussissions, alors que ma femme était beaucoup plus inquiète.

Le referiez-vous ?

Tout à fait ! Nous avons déjà acheté plus de sperme du même donneur. Il est stocké à la clinique et prêt à être utilisé lorsque nous penserons qu’il sera temps d’agrandir notre famille !

Avez-vous des conseils pour les femmes qui envisagent d’aller au Danemark ou dans un autre pays pour suivre un traitement de fertilité ?

Lancez-vous ! Vous ne serez pas déçues par les fabuleuses personnes qui travaillent dans les cliniques. Vous serez entourées d’empathie et de gentillesse. Avoir un bébé par quelque moyen que ce soit s’accompagne toujours d’une multitude d’émotions, mais je n’hésiterai pas à recommander le Danemark pour suivre un traitement de fertilité !

Merci, Phoebe, de nous avoir fait part de votre histoire concernant votre traitement de fertilité à l’étranger !