ProfessionnelRechercheNos recherches scientifiquesLa réalité virtuelle affecte le nombre de spermatozoïdes mobiles

    La réalité virtuelle affecte le nombre de spermatozoïdes mobiles

    Une nouvelle étude a été menée par Cryos International au Danemark afin de déterminer si l’utilisation de la réalité virtuelle pour diffuser du contenu érotique lors de la masturbation pouvait influencer la qualité du sperme de donneurs. Les résultats ont montré que la qualité était supérieure en évaluant l’effet sur le nombre de spermatozoïdes mobiles.


    La qualité du sperme peut être influencée par l’interaction de différents paramètres pouvant entraîner des variations de qualité chez un individu. Certains facteurs comme la période de l’année, l’IMC, le tabagisme, l’âge du donneur et la durée depuis la dernière éjaculation (temps d’abstinence) peuvent affecter la qualité du sperme au quotidien. L’amélioration de la qualité du sperme des hommes infertiles dans le cadre d’un traitement de fertilité, des patients atteints d’un cancer souhaitant effectuer un stockage de sperme avant de commencer une thérapie, ou des donneurs de sperme, comme chez Cryos, constitue un grand intérêt et un sujet majeur dans le domaine de la recherche auquel nous aimerions contribuer.  

    Une précédente recherche (Pound et al. 2002) a montré que le type et l’intensité du contenu érotique diffusé pendant la masturbation peuvent influencer les paramètres du sperme. La réalité virtuelle permet donc à l’utilisateur de vivre une expérience plus immersive. Toutefois, l’utilisation de casques de réalité virtuelle pour la diffusion de contenus érotiques n’a pas été étudiée auparavant dans ce contexte. En installant des casques de réalité virtuelle dans les cabines des donneurs chez Cryos, nous avons pensé que les paramètres du sperme des donneurs pourraient être modifiés. 

    Lire l’étude complète

     

    Approche et méthodologie

    L’étude s’est déroulée sur les quatre sites de Cryos au Danemark : Aarhus, Odense, Aalborg et Copenhague. Durant l’étude, 504 éjaculats de 63 donneurs de sperme consentants ont été collectés. Pour chaque don, les participants devaient fournir des éjaculats avec ou sans l’utilisation de la réalité virtuelle. Lors de la masturbation, chaque donneur avait pour instruction de regarder du contenu érotique sur un écran ou à l’aide d’un casque de réalité virtuelle. Pour chaque deuxième don, les donneurs lançaient un dé pour déterminer si un casque VR serait utilisé ; le don suivant a été effectué avec les conditions opposées. 

    Casque de réalité virtuelle Cryos utilisé par les donneurs de sperme

    Résultats

    Les principaux résultats ont montré que le temps d’abstinence et l’utilisation de la réalité virtuelle ont tous deux influencé le nombre total de spermatozoïdes mobiles dans l’éjaculat. Le niveau de motilité est un paramètre important lors de l’évaluation de la fertilité masculine, car les spermatozoïdes doivent être mobiles pour féconder un ovule par traitement par IUI ou ICI. Les résultats ont montré que le niveau de motilité augmente si les éjaculations sont espacées de moins de 24 heures.  

    Ces résultats sont intéressants, car ils montrent un certain avantage à utiliser la réalité virtuelle lors d’un don de sperme en milieu clinique. Nous avons donc observé une augmentation du nombre de spermatozoïdes de près de 50 % en moyenne, pour la période d’abstinence la plus courte (14 heures) étudiée et nous pouvons nous attendre à un effet encore plus important pour des périodes d’abstinence plus courtes. Dans une perspective plus large, nous pensons que l’utilisation de la réalité virtuelle pourrait non seulement améliorer la qualité de l’éjaculat des donneurs de sperme, mais aussi des personnes produisant des échantillons pour un traitement de fertilité ou pour le stockage de sperme avant de commencer un traitement contre le cancer.